Antoine – Ingénieur chimiste de formation

J’ai rejoint le métier du conseil car je souhaitais lier relationnel et technique et continuer à travailler avec l’international. J’ai rejoint GAC après un VIA au Brésil en tant que chargé de mission. Je souhaitais obtenir une expérience en France avant de toucher aux financements européens et internationaux.

GAC et l’approche internationale (globale) du cabinet. Je travaille déjà sur des dossiers avec le Portugal et j’ai géré des dossiers d’agréments pour des prestataires espagnols.
C’est très enrichissant de pouvoir travailler sur différents dispositifs d’aide à l’innovation européens et voir les différences entre pays.

Dans quelques mois je pars au Brésil pour travailler dans notre filiale de Sao Paolo.

Ce que j’aime chez GAC : mon portefeuille de clients, très varié mais aussi avoir accès à des personnalités passionnantes : des Directeurs de Stratégie, de Recherche, des DAF, et avoir accès à la stratégie même des entreprises.
Chez GAC, j’ai pu élargir mon champ de compétences et lier chimie, fiscalité et comptabilité ! Mais aussi toutes les compétences liées au conseil, dont le relationnel.

GAC laisse surtout l’opportunité, même aux personnes très récemment intégrées, de participer au développement de la société ; en s’impliquant sur des ateliers pour développer de nouveaux produits par exemple, ou en proposant des perspectives d’évolution rapides, avoir la responsabilité d’un portefeuille de clients, ou comme dans mon cas : je suis devenu Superviseur au bout d’un an et demi et maintenant je suis manager et près à m’expatrier dans notre filiale en Amérique du Sud !

Les vrais plus

Une très bonne ambiance au sein des équipes de consultants ; beaucoup d’entraide, les équipes sont jeunes et unies.

Une anecdote ?

Une mission pour une filiale d’un grand groupe pétrolier. J’ai commencé en tant que consultant, puis j’ai évolué en cours de projet en tant que Responsable de mission. Un sacré challenge : 12 entités juridiques différentes à gérer. 50 interlocuteurs. 10 M€ de CIR. J’avais une équipe de 6 consultants à gérer. Un volume de données financières et techniques très important, mais avec notre savoir-faire et les méthodes GAC, tout s’est très bien passé !