Financement Européen - GAC GROUP

L’EIC (Conseil Européen de l’Innovation) a été lancé dans sa phase pilote en octobre 2017 avec un budget de 2,7 milliards d’euros pour la période 2018-2020. Ce nouveau conseil a pour ambition de dynamiser l’innovation européenne.

Pendant longtemps, les projets d’innovation étaient disséminés entre les différents appels à projets proposés par la Commission Européenne (CE). A l’instar de l’ERC (Conseil Européen de la Recherche), créé il y a 10 ans et consacré à la recherche, la CE a voulu se doter d’une plateforme d’excellence pour l’innovation.

EIC versus ERC ?

L’ERC focalise essentiellement ses activités sur la recherche fondamentale. Malgré la création de l’ERC Proof of concept accessible aux projets financés par l’ERC et qui ont un fort potentiel en innovation, la CE a éprouvé le besoin de déployer beaucoup plus de moyens pour l’innovation dite disruptive et créatrice de marché ; d’où l’EIC.

Quid du fonctionnement de l’EIC ?

L’EIC – Organisme financeur

L’EIC intervient d’abord  en tant qu’organisme financeur via les programmes de financement suivants : Instrument PME (phase 1 et 2), FET Open, FTI et les Prix EIC H2020. Ces subventions ont pour vocation de financer les projets innovants proches du marché.

Analyse de GAC : Les appels à projets de l’EIC sont généralement de type bottom- up. Ils offrent aux entreprises une certaine souplesse dans les thématiques à aborder même si la condition sine qua non à remplir est d’avoir un projet fortement innovant et très porteur.

L’EIC – Coach innovation

Toute PME financée par l’EIC pourra bénéficier d’un coaching personnalisé en business, finance d’entreprise, gestion commerciale, etc. La CE met également à disposition une offre de parrainage en leadership. Ces séances de parrainage seront assurées par des chefs aguerris d’entreprises innovantes.

L’EIC – Pour agrandir votre réseau

Via son offre Business acceleration services, l’EIC apportera un soutien aux PME qui souhaitent nouer de nouveaux contacts avec des entreprises ou de potentiels investisseurs.

Analyse de GAC : L’EIC représente un tremplin pour les entreprises innovantes qui aspirent à développer leurs activités de R&D&I. Par l’EIC, la CE valorise l’innovation et fait preuve d’initiative dans l’accompagnement de la pépinière d’acteurs innovants. Il s’agit d’une belle opportunité pour les entreprises.

De plus en plus de candidats pour les financements de l’innovation

Pour les PME, la compétition est de plus en plus forte pour l’obtention des aides et subventions à l’innovation. En 2016, 99% des entreprises européennes étaient des PME, soit plus de 23 millions de PME sur le territoire de l’UE. Par ailleurs, plus de 40% des PME de plus de 10 salariés ont fait de l’innovation.

Analyse de GAC : Cet engouement pour l’innovation s’accompagne d’une compétition accrue pour la recherche de financements d’autant plus que les subventions de l’EIC couvrent au moins 70% des coûts totaux des projets.

Un autre facteur à prendre en considération dans la quête de ce type de financement est le caractère sélectif des projets du fait du nombre important de projets que l’UE reçoit. A titre d’exemple, seulement 7% des projets déposés dans le cadre de l’Instrument PME phase 1 et 2 sont financés.

Compte-tenu du niveau de compétitivité des projets et des exigences en termes de montage et de suivi de projets, il est pour important de bien vous faire accompagner à tous les stades de la réalisation de votre projet.

Quelques dates de clôtures de projets à retenir:

–  Instrument PME Phase 1: 3 mai, 5 septembre et 7 novembre 2018
–  Instrument PME Phase 2 : 14 mars, 23 mai et 10 octobre 2018
–  FTI: 31 mai et 23 octobre 2018
–  FET OPEN RIA: 16 mai 2018, 24 janvier et 18 septembre 2019

Contactez-nous :
@ : contact@group-gac.com

? : Pour vous abonner aux Newsletters GAC, cliquez-ici.

 

Source : https://ec.europa.eu/growth/industry/innovation/facts-figures/scoreboards_en

Formation Gestion administrative du risque professionnel - GAC Group

Dans un contexte où les obligations sociales pesant sur les fonctions RH ne cessent d’augmenter, GAC se positionne en partenaire de votre organisation interne et vous accompagne sur toute la chaîne de gestion de vos risques professionnels, de la survenance du sinistre à sa gestion financière, pour vous permettre de piloter et maîtriser votre taux AT/MP. Plus d’informations sur notre approche du risque professionnel ici.

Contenu de la formation

La gestion administrative du risque professionnel est en constante évolution. Pour répondre aux questions que vous pouvez vous poser: « Est- ce vraiment un accident de travail ? », « Comment bien déclarer un accident de travail ? », « Comment gérer ce dossier ? », GAC GROUP vous propose une journée de formation basée sur une méthode participative et active pour vous et votre personnel amené à gérer ces sujets.

Programme :

1. Maîtriser la notion d’accident du travail
2. Identifier et maîtriser la notion de maladie professionnelle
3. Appréhender la consolidation et les suites
4. Piloter les coûts liés aux AT/MP
5. Gérer les contentieux liés aux AT/MP

Public concerné :

• Gestionnaires des ressources humaines
• Gestionnaires paie
• Gestionnaires QHSE
• Gestionnaires services de santé

Objectifs

Acquérir les bons réflexes pour :

– Anticiper et maîtriser l’évolution de votre taux AT/MP
– Savoir vérifier qu’une maladie est bien professionnelle
– Eviter les écueils dans la rédaction de l’accident professionnel
– Gérer les contentieux liés aux AT/MP

Infos pratiques

GAC GROUP est dorénavant référencé dans le Datadock, ce qui garantit que nos formations répondent aux 21 indicateurs et 6 critères de qualités.

Notre numéro d’identification permet ainsi la prise en charge de nos formations par les organismes financeurs (OPCA et FONGECIF).

Sessions du 1er trimestre 2018 :

> PARIS : mardi 13 mars – 9h à 17h

> LYON :  jeudi 15 mars – 9h à 17h

> NANTES : jeudi 15 mars – 9h à 17h

> STRASBOURG : mardi 20 mars – 9h à 17h

 

Renseignements :

Emmanuelle STYRANEC
01 44 82 20 58
estyranec@group-gac.com

FLASH INFO Compte professionnel de prévention (CPP) et départ anticipé à la retraite - GAC GROUP

Exposition aux facteurs de risques exclus du compte professionnel de prévention (CPP) : un bénéfice de départ anticipé à la retraite facilité

Publiés au Journal Officiel du 29 décembre 2017, un arrêté du 26 décembre 2017 fixe la liste des maladies professionnelles pouvant justifier qu’un salarié demande un départ anticipé à la retraite, sous certaines conditions.

  • Un taux minimal d’IPP de 10 %

Les salariés doivent justifier d’une incapacité permanente partielle au moins égale à 10%.

  • Une maladie professionnelle consécutive à un ou plusieurs des facteurs de risques exclus du compte professionnel de prévention

Cette incapacité doit être reconnue au titre d’une maladie professionnelle (sans condition de durée d’exposition minimale) consécutive à l’exposition à un ou plusieurs des quatre facteurs de risques professionnels exclus du compte professionnel de prévention.

Ces quatre facteurs sont :

  • les manutentions manuelles de charges,
  • les postures pénibles,
  • les vibrations mécaniques,
  • les agents chimiques dangereux.

Concernant la maladie professionnelle, il peut s’agir :

  • de maladies reconnues au titre des tableaux de maladies professionnelles mentionnés dans l’arrêté,
  • de maladies hors tableaux reconnues d’origine professionnelle et dont l’imputabilité à un ou plusieurs des facteurs de risques précités est confirmée par la caisse primaire d’assurance maladie ou la caisse de Mutualité sociale agricole.

Pour ne rien manquer des actualités, abonnez-vous à la Lettre de la Performance RH.